• Orléans
  • Chartres
  • Tours

Qui sommes-nous ?

 

A l’initiative de la Fédération des Promoteurs Constructeurs de la Région Centre et du SNAL, un Observatoire du logement neuf Centre Loire a vu le jour en 2008. 

Les Acteurs Immobiliers de la Région ont souhaité créer cet outil de suivi des différents marchés immobiliers, avec pour premier objectif ses trois grandes agglomérations, Tours, Orléans et Chartres pour le logement collectif, afin de disposer d’une capacité de connaissance et d’appréhension de ces marchés. En effet ces acteurs et leurs partenaires ont besoin d’informations pour l’exercice quotidien de leurs métiers : études de marché, aide à la prise de décisions et bon positionnement de leurs opérations immobilières.

 

OCELOR est aussi un outil Macro-économique facilitant le suivi des évolutions du marché : tendances, faits remarquables, anticipation de l’évolution de l’offre et de la demande. Analyses qui intéressent les Collectivités locales, de la Région aux Mairies et Communautés de Communes, mais aussi les Agences d’Urbanisme, les S.E.M. et même le grand public. Car il permet une information et une réflexion élargie utile à la définition des politiques de l’Habitat et à la programmation des projets d’aménagement.

 

Des membres Partenaires, Banques, Compagnies d’Assurance, B.T.P et fournisseurs d’énergie ont marqué leur adhésion au projet et enrichissent l’observatoire de leur vision.

 

Depuis maintenant presque 10 ans cet outil est reconnu par l’ensemble des acteurs de l’immobilier et cette confiance permet de continuer d’affiner et de compléter la base de données pour un meilleur services aux adhérents

 

Olivier Henry – Président d’OCELOR

Edito de l'association

 

Après des prévisions lors de l’édito du 3ème trimestre 2018, il est temps de faire le bilan de l’année 2018 sur nos 3 marchés observés.

 

Sur la région d’Orléans,

Comme indiqué dans l’édito du 3ème trimestre, il était prévu, en tenant compte d’un 4ème trimestre stable, de finir l’année avec 800 ventes soit -20% par rapport à 2017. La prévision était fort juste puisqu’en réalité avec 210 lots vendus sur ce dernier trimestre, le volume annuel cumulé ressort à 810.

Malheureusement, cette baisse de volume de vente ne fait pas remonter l’offre commerciale. Bien au contraire celle-ci plonge à 10 mois.

Est-ce un lien de cause à effet mais le prix moyen des ventes prend presque 100 € hors parking ce trimestre à 3 148 € contre une moyenne de 3 058 sur les 3 trimestres précédents.

Enfin l’année se termine avec un ratio investisseurs occupants à 60/40 légèrement plus resserré que l’année dernière (62/38).

Sur la région de Tours,

Contrairement à Orléans, la prévision de volume global à moins de 1 000 lots s’est heureusement vue contrariée par un fort rebond des ventes au 4ème trimestre avec 384 lots soit +52% par rapport à la moyenne des autres trimestres. Le volume annuel global ressort à 1 141 ventes soit au même niveau que 2017 à 6 ventes près ! (1 135 en 2017).

De ce fait l’offre commerciale, comme à Orléans et Chartres devient inferieure à 12 mois (11,77 exactement).

Le boom des ventes n’a pas eu d’impact sur les prix avec une offre hors parking à 3 325 contre 3398 les trimestres précédents.

Enfin comme Orléans le ratio investisseurs/occupants se resserre aussi à 63/47 contre 72/28 l’année dernière.

Sur le Chartrain

Là aussi Comme indiqué lors du dernier édito, ce marché sera marqué par une année record avec 457 ventes et sans essoufflement le dernier trimestre, bien au contraire, (117 ventes vs 89 au 3ème trimestre 2018).

Bien entendu ce dynamisme entraine une offre commerciale très préoccupante à 9 mois avec 347 logements disponibles seulement.

Comme Tours cet excellent trimestre s’explique surement par le volume des ventes à investisseurs (75/25) contre 64-36 en moyenne précédemment.

Le prix moyen de l’offre reste très stable sur l’année avec une moyenne à 3 247 € hors parking.

Synthèse

On remarque que le marché de Tours est stable et celui de Chartres fait mieux que 2017 qui était une année record pour notre métier, cette performance étant surement liée à la stabilité de la fiscalité aussi bien pour les occupants que les investisseurs, contrairement à Orléans qui marque vraiment le pas à -20% avec les mêmes atouts.

 

Olivier Henry – Président d’OCELOR

Adhésion

 

 

Toute demande d’adhésion est formulée auprès de Nathalie ALCANIZ à l’adresse mail contact ci-dessous.

Selon la profession du demandeur, un contrat membre, partenaire ou profession associée lui sera proposé, reprenant l’ensemble des données à disposition et le calendrier des restitutions.

Le montant  des cotisations selon les groupes est voté par l’Assemblée Générale Ordinaire chaque année.

 

Nathalie Alcaniz : contact@ocelor.fr

Périmètres d'observation

Liste des membres

Presse


Liens Observatoires

 

NOUS CONTACTER